Le Medium

Le terme médium découle du latin, signifiant Au milieu. Un médium est une personne capable de percevoir les messages des esprits de défunts. Il sert donc d’intermédiaire entre deux mondes, celui des vivants et des morts, se trouvant par conséquent « au milieu ».

Il possède des aptitudes à communiquer non seulement avec le monde de l’au-delà – monde des défunts – mais aussi toute autre dimension ou plan de conscience. Le médium peut dialoguer avec des guides, des entités spirituelles évoluées et communiquer les messages de ces entités.

Le médium se diffère du voyant par le fait qu’il ne prédit pas, mais transmet seulement des informations, et communique avec les défunts.

Il connaît l’importance du libre-arbitre et utilise son don, ou plutôt sa réceptivité, pour faire partager ses communications au plus grand nombre de personnes, et principalement aux personnes concernées par le message reçu.

Certains médium se prétendent issus du courant spirite, c’est-à-dire utilisant le spiritisme afin d’entrer en contact avec les esprits.

Cependant, s’il est un moyen d’entrer en communication, le spiritisme ne doit pas être réduit simplement à la notion de médiumnité.

En effet, au-delà de la démarche d’entrer en communication avec des esprits, le spiritisme est une doctrine philosophique remontant au milieu du XIXème siècle, et initiée par Alan Kardec.

Cette doctrine se base sur l’idée selon laquelle une communication est possible entre les morts et les vivants, et induit en outre l’acceptation de la réincarnation.

Il s’agit de tout un système de croyances que Kardec essayera au fil des années de convertir en religion scientifique et tentant, de ce fait, de concilier dans un système de pensée science, Dieu et la notion de progrès.